Catholic Peacebuilding Network

Enhancing the study and practice of Catholic peacebuilding

Reconciliation in Rwanda (text in English and French)


Mr. Simon Gasibirege, Professor of Psycho-pedagogy at the Rwanda National University reflects on conversion, confession and mutual forgiveness as prerequisites for individual and communal reconciliation in Rwanda in Gasibirebe Church in Rwanda for reconciliation

The Catholic Bishops Conference of Nigeria sent a letter regarding reconciliation to the Rwandan Catholic Bishops Conference.

In 2006, the bishops of Rwanda exhorted Rwandan citizens to participate massively in the Gacaca jurisdictions as part of the reconciliation process. This message offers a balanced picture of the Gacaca processes, their strengths and weaknesses, and invites the people of Rwanda to seek only what contributes to reconciliation and the building of one, undivided nation. For the text, go to: Call to Participate in the Gacaca Process

o commemorate the 10th anniversary of genocide in Rwanda, the Bishops’ Conference organized a colloquium on the role of the Church and the Rwandan society, ten years after the massacres. The colloquium had four major talks:
I. The most important events related to the Rwandan genocide
II. The principles of socio-political commitment of the Church
III. The behavior of the Church during the genocide
IV. Perspectives for the future

The following text in French contains the most important resolutions and recommendations reached by the participants of this colloquium.

RECONCILIATION APRES LE GENOCIDE

Résolutions
1. L’histoire de la collaboration entre l’Eglise et le pouvoir en place a montré certaines ambiguïtés. Il faut désormais une collaboration saine respectant les spécificités de chaque institution sans inféodation et sans entrer dans l’opposition.

2. Il faut que la hiérarchie de l’Eglise Catholique montre le courage prophétique en élevant la voix quand il y a une dérive prévisible du pouvoir, surtout en défendant les valeurs de la dignité de la personne humaine, de la vérité et de la justice.

3. Les évêques, les prêtres et les personnes consacrées ne doivent pas faire de la politique active qui est du domaine des laïcs. Ces derniers ne doivent pas non plus séparer leur foi de leur engagement politique.

4. L’histoire de l’Eglise Catholique du Rwanda a montré une certaine défaillance et une certaine passivité des chrétiens dans les moments critiques. Il faut une nouvelle évangélisation qui mette l’accent sur la vie de la foi beaucoup plus que sur les connaissances de la foi apprises par coeur.

Recommandations
Pour relever les défis qui bloquent le développement intégral de la personne humaine et du Rwandais en particulier, les participants à ce Colloque prennent les résolutions suivantes :

1. La nécessité de l’approfondissement de notre foi ;

2. La recherche non des privilèges mais des droits ;

3. La promotion de la pastorale familiale ;

4. La reconnaissance et l’exaltation des actions des personnes qui ont été des modèles de vie chrétienne ;

5. La prise en charge progressive de l’Eglise par elle-même, notamment sur le plan économique, en exhortant les laïcs à prendre conscience de leur rôle essentiel dans leur Eglise ;

6. L’option préférentielle pour les pauvres. Dans ce sens, elle continuera à oeuvrer pour le développement humain et s’efforcera d’être du côté des marginalisés, notamment les rescapés du génocide, orphelins, veuves, prisonniers, réfugiés et autres ;

7. L’engagement ferme dans l’effort de réconciliation visant à recoudre le tissus social rwandais déchiré par le génocide ;

8. La lutte contre la pandémie du Sida ; et

9. La réduction de la pauvreté en favorisant la solidarité financière et la micro-finance.


Find the full text:
Reconciliation after genocide